TOUS LES BUZZ
Le PARISIEN

Article du 15 Septembre 2014
Titre: Étudier à l'étranger après un Bac +2

Extrait: Worldiploma, organisme français partenaire de plus de 150 universités et écoles à travers le monde est notamment spécialisé dans le placement en Bachelor des étudiants détenant un bac +2. Fort de ses partenariats, Worldiploma fait sauter aux étudiants une étape de sélection fastidieuse, grâce aux accords de reconnaissance de certains diplômes conclus avec ses établissements partenaires.
Le magazine Le POINT

En date du Jeudi 8 mai 2014 n° 2173 Les Secrets des Gagneurs
Article: Un MBA, sinon rien

Extrait: Sauf que tout le monde ne peut pas postuler à Harvard. Alors, les établissements s'adaptent. Pas une école qui ne se dote d'un MBA, souvent à un coût plus accessible, parfois au détriment de la qualité. "C'est une marque non protégée, déplore Thomas Albertini, fondateur de WORLDiPLOMA, qui accompagne dans l'intégration de formations internationales. Toutes les écoles veulent le leur." Autre dérive, pour accueillir des candidats de plus en plus jeunes, ce diplôme généraliste et destiné aux jeunes professionnels se dénature. "On trouve des MBA spécialisés, qui acceptent des étudiants sans expérience, en fait des masters spécialisés déguisés", souligne Thomas Albertini.
WORLDiPLOMA dans le IBT

Le International Business Times
Site n°1 Mondial de l'information économique
Article du 11/06/13 : "Au Revoir, Paris! More French Deciding To Study In US, Despite Much Higher Tuition Costs"

Traduction d'un extrait de l'article:

De plus en plus de Français se tournent vers WORLDiPLOMA pour les aider dans leur projet d'études à l'étranger. "Il est difficile de trouver un emploi en France actuellement" déclare Thomas Albertini Fondateur de WORLDiPLOMA. "Certaines personnes recherchent pendant une année sans résultat, c'est alors qu'ils décident de se tourner vers l'étranger. Les entreprises en France sont de plus en plus nombreuses à demander une expérience à l'étranger..."
WORLDiPLOMA sur D8

Le JT de D8 du 8 mars 2013 consacre un reportage à Laure GIRAUD, la gagnante du Concours WORLDiPLOMA "Pars un an en Australie et deviens Blogueur pour le Huffington Post".

Dans ce reportage, Laure s'occupe des dernières formalités administratives avec l'un de nos Consultants, Thomas Albertini, qui l'aide notamment à prendre son visa.

Retrouvez la vidéo en intégrale sur:

http://www.youtube.com/watch?v=ILALCnKM0yQ

La Gagnante du Concours

Le résultat est tombé ce mercredi 6 février à 19h00 : la Grande gagnante de notre Jeu Concours «Pars 1 an en Australie et deviens blogueur pour le Huffington Post » est Laure GIRAUD.

Après avoir récolté un grand nombre de « Like » sur sa photo pour être parmi les 10 finalistes, elle a convaincu le jury de sa réelle motivation avec un Blog créé spécialement pour l'occasion. Les autres finalistes ont reçu de nombreux "Goodies" de nos partenaires sur le Jeu: Le CIC, Navitas English, Australie Tours et Tourism Australia. Le meilleur reste à venir pour Laure et vous pourrez suivre son périple sur son futur blog via le Huffington Post.

Toute l’équipe de WORLDiPLOMA vous remercie pour vos très nombreuses participations et souhaite à Laure une fabuleuse aventure!

Sur la Photo: (de gauche à droite) Ric WELLS Ambassadeur d'Australie en France, Laure GIRAUD et Thomas ALBERTINI

Gagnez 1 an en AUSTRALIE

Concours Photo !


Depuis le 26 Novembre 2012 à 8h00 vous pouvez poster une photo de vous en voyage sur Facebook et demander à tous vos amis de voter pour vous !
Les auteurs des 10 photos qui auront récolté le plus de « like » seront admis en finale de notre grand jeu !

Ils devront alors nous faire parvenir un article nous expliquant leur motivation et un jury déterminera le grand gagnant en fonction de plusieurs critères : la qualité rédactionnelle, l'originalité du contenu, la motivation des candidats.

Vous avez ainsi la chance de vous envoler pour un voyage en Australie comprenant :
- Billets d'avion Aller/Retour Paris - Brisbane (date de retour modifiable),
- Les quatre premières semaines d'hébergement en famille d'accueil (2 semaines à Brisbane puis 2 semaines à Sydney),
- Les quatre premières semaines de formation en anglais (2 semaines à Brisbane puis 2 semaines à Sydney),
- Une aide personnalisée pour la recherche d'un job durant la totalité du séjour,
- L'hébergement d'un blog sur le site du HuffingtonPost.

Conditions :
 - Age : entre 18 et 30 ans
 - Nationalité : française
 - Le gagnant doit être éligible aux conditions d'obtention du Working Holiday Visa pour l'Australie.

Toute l’équipe de WORLDiPLOMA vous souhaite bonne chance !
Figaro Magazine 16/11/2012
"Partir pour Réussir"

Figaro Magazine  - Parution : 16/11/2012

Pour la troisième année consécutive, le figaro Magazine a dédié un numéro spécial sur les études à l’étranger.
Ce dossier consacre plus de dix pages au palmarès des meilleures universités à l’étranger ainsi que des témoignages de professionnels ayant étudié à l’étranger.

Diplômé d’un "Master of Laws" de Columbia Pierre Servan-Schreiber co-manager du bureau parisien du cabinet américain Skadden et membre du conseil de l’ordre des avocats de Paris nous fait part de son vécu aux États-Unis.
Selon lui une expérience internationale apporte une singularité à un CV et « est un plus indéniable ».

Et pour la troisième année consécutive le Figaro Magazine présente  WORLDiPLOMA  comme l’organisme de référence qui « aide les étudiants à organiser leur séjour : projet, dossier d’admission, financement, logement 01.44.18.34.33 ; contact@worldiploma.com ».
Article Challenges
"Le vrai prix des études"

Magazine CHALLENGES - Parution : 06/09/2012
{...} "Pourtant, avant de s'envoler vers les Etats-Unis, la procédure d'admission, lorsqu'il ne s'agit pas d'un programme d'échange, relève souvent du parcours du combatttant. Mieux vaut se faire aider par des organismes spécialisés dans le coaching, tel WORLDiPLOMA. "Pour ceux qui veulent partir après le bac, il faut commencer à préparer son projet dès la classe de première", conseille Thomas ALBERTINI, son directeur."

{...} "Même si Harvard, Yale et Princeton font rêver, il n'est pas toujours nécessaire, et possible, de viser l'excellence de l'Ivy League dès le début de ses études. "Je propose souvent à nos candidats d'intégrer un Community College, beaucoup moins cher, qui permet une bonne mise à niveau avant leur transfert vers une Université en 3ème année", explique Thomas ALBERTINI. Les frais de scolarité dépassent rarement 5 000 dollars, mais le logement et la restauration ne sont pas inclus. Très loin des 35 000 dollars demandés par les Universités privées."
Figaro Magazine 12/11/2011

Comme chaque année, le Figaro Magazine a consacré, en novembre dernier, un numéro spécial aux études à l'étranger.

Cette année encore, WORLDiPLOMA est présenté comme l'Organisme phare des études à l'étranger en France:

WORLDiPlOMA aide les étudiants à organiser leur séjour: projet, dossier d'admission, financement, logement.
01.44.18.34.33 ; contact@worldiploma.com


A lire notamment, l'article : Ces nouvelles destinations qui attirent les français

http://www.lefigaro.fr/formation/2011/11/09/09006-20111109ARTFIG00719-ces-destinations-qui-attirent-les-etudiants-francais.php
Figaro Magazine 04/12/2010

Le Figaro Magazine du 04/12/2010 consacre un numéro spécial aux études à l'étranger.
Tout au long de ce dossier, WORLDiPLOMA conseille les futurs candidats à l'expérience.

La première partie du dossier est intitulée : Bien choisir son Université à l'étranger

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/12/04/01016-20101204ARTFIG00002-bien-choisir-son-universite-a-l-etranger.php

La seconde partie: Se préparer à aller étudier à l'étranger

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/12/04/01016-20101204ARTFIG00004-se-preparer-a-aller-etudier-a-l-etranger.php
Partenariat WORLDiPLOMA - CIC

WORLDiPLOMA et la banque le CIC s’unissent pour faciliter votre séjour à l’étranger:

Qui peut en bénéficier?

Les moins de 28 ans*

Quels sont les avantages?

  • Gratuité d’opérations bancaires à l’étranger*
  • Aide à l’ouverture d’un compte bancaire à l’étranger*
  • Protection sociale, assistance rapatriement...*
  • Possibilité de Prêt étudiant*
  • Remboursement des 55 euros de frais d’inscription à WORLDiPLOMA*
Que faire avec un BAC

ZOOM sur WORLDiPLOMA


" Erasmus ne permet pas toujours de revenir avec le diplôme de l'université fréquentée. Pour cela il existe WORLDiPLOMA, un Organisme alternatif accessible aux jeunes bacheliers, aux étudiants titulaires d'un bac+2 ou titulaires d'un master mais souhaitant une double spécialisation à l'étranger.
En littérature, les étudiants passant par WORLDiPLOMA font souvent le choix de formations dans les médias (journalisme, audiovisuel, cinéma), le marketing et la communication ou encore le droit et les ressources humaines. Ils passent alors des "Bachelor of Journalism" ou "Bachelor of Business" accessibles dès le Bac.
L'immense majorité des étudiants se retrouvent ainsi au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie ou au Canada.
"
Reportage France 3

Journal de France3  19/20


 Voix Off:

“ L’idée de cette Agence, c’est de proposer aux étudiants d’organiser leur nouvelle vie dans un pays Anglophone. Choix de l’
Établissement, inscription, visa... Un parcours du combattant qu’elle prend en charge. 150 Universités et Écoles ont été recensées, coût du service 55 euros ” 
Article Presse LE POINT

My CV is rich!



Il vous dégote une école, vous renseigne sur le logement et vous trouve même le prêt qui finance votre investissement. Après le coaching en orientation, voici le cabinet spécialisé dans l'organisation de vos études à l'étranger.

Créé par quatre consultants, Worldiploma s'adresse à tous les jeunes qui veulent pouvoir démarrer une carrière hors de France. Le constat? De plus en plus d'étudiants français s'expatrient dans le cadre du programme Erasmus, par exemple, mais ils reviennent sans diplôme étranger.

Et, surtout, il y a tous les autres: le bachelier qui souhaite aprrendre l'anglais, le bac+2 qui recherche un bac+3 en VO, le bac+5 dont la recherche d'emploi est plus ardue que prévu, l'actif à la recherche d'un MBA...

A ces candidats éventuels à la fuite des cerveaux, Worldiploma demande seulement 55 euros pour les frais de dossier, car le cabinet est essentiellement financé par les écoles étrangères.
"Nous sommes les agents en France de plus de 150 Universités réparties sur les cinq continents. Toutes nous financent de la même manière, et c'est le candidat au départ qui fait le choix final", précisent ses responsables.

Stéphanie, qui vient de terminer ses études dans une école de commerce pourtant réputée, s'envole dans quelques mois décrocher un diplôme de management à Berkeley. "J'ai vu les sortants de la promo précédente galérer pour trouver un emploi", explique-t-elle.
Un an en Californie pour s'éviter les mêmes déboires lui coûtera au total 10 000 euros."
Article Presse La Tribune

Worldiploma "coache" les jeunes en quête d'expériences internationales



L'agence de conseil, financée par 150 universités étrangères, aide les étudiants à préparer leur séjour hors de l'Hexagone.
Les consultants de Worldiploma aident les étudiants dans la dure préparation de leur séjour à l'étranger. Un jeune diplômé compétitif sur le marché est un diplômé faisant valoir une voire plusieurs expériences à l'international. Cela, c'est la théorie. En pratique, selon une étude de l'UNESCO, seuls 2,5% des étudiants français sont inscrits à l'étranger !

Flairant l'idée, ces professionnels du recrutement ont monté un partenariat avec 150 établissements d'enseignement supérieur dans le monde afin de proposer un "coaching" quasi gratuit (55 euros) aux candidats au départ. En effet, ce sont les universités, désireuses d'attirer davantage de jeunes français, qui financent le service ! L'agence propose également des séjours linguistiques aux lycéens et des stages, en lien avec des écoles de langues et des organismes de placement en entreprise.

Les établissements partenaires

Worldiploma sert ainsi d'ambassadeur en France à 150 écoles et universités réparties aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre, en Australie ou dans les pays d'Asie, dont la prestigieuse université de Berkeley ou Boston University, toutes deux aux Etats-Unis, ou encore la Queensland University of Technology (Australie). "Nous avons visité tous les établissements et, notamment, rapporté de ces voyages des films de présentation que nous visionnons avec les candidats", précise Thomas Albertini, consultant chez Worldiploma.

Quel "coaching" ?

"En fonction de son profil et de son budget, l'étudiant est d'abord orienté vers les établissements susceptibles de l'accepter et de lui convenir, explique-t-il. Nous l'aidons à élaborer ses dossiers de demande d'inscription, suivant les critères de chaque établissement. Une fois le choix final effectué, nous nous occupons de la logistique du séjour : inscription, visa, logement..." A noter : les universités étrangères se sont engagées à fournir un logement, dans leur parc étudiant, à tous les inscrits.

Budget global. Reste à payer des droits d'inscriptions qui oscillent "en moyenne entre 5.000 et 10.000 euros pour un séjour d'un an, les universités étrangères étant beaucoup plus chères que leurs homologues françaises", rapporte le consultant. Les étudiants doivent ainsi prévoir, au final, au moins 12.000 euros de budget, sans compter leur billet aller-retour. "C'est, en fait, le prix des études qui change, car l'étudiant devrait aussi financer le coût de la vie en France", souligne-t-il.

Quels profils ?

L'agence, qui a démarré son activité en juin dernier, enregistre déjà 800 inscrits et une centaine de jeunes expatriés. Les demandes émanent surtout de bacheliers qui optent pour une année de césure à l'international ou d'étudiants qui souhaitent partir après leur licence, ou effectuer un stage à l'étranger. "Nous accueillons aussi des diplômés de BTS et d'IUT du secteur international qui veulent passer un "bachelor", sachant que les établissements étrangers partenaires se sont engagés à reconnaître leurs deux années d'études", précise Thomas Albertini.
Article L'Etudiant (educpro)

Worldiploma, un coach privé pour la mobilité étudiante


Seuls 2,5 % des étudiants français sont inscrits à l’étranger. Flairant le filon, des consultants en recrutement ont lancé en cette rentrée Worldiploma, agence de coaching pour les étudiants désireux de s’inscrire à l’international. Leur service est peu onéreux : 55 € de frais de dossier. Ce sont les 150 établissements partenaires, implantés aux États-Unis, au Canada, en Angleterre, en Australie ou dans les pays d’Asie, qui le financent. En échange, ces derniers, dont Berkeley (EU) ou Queensland University of Technology (Australie), ont l’assurance de recevoir des dossiers correspondant à leurs critères. « Nous fonctionnons sur le même principe que d’autres agences de ce type, comme Degreesahead en Grande-Bretagne ou l’Institut Ranke-Heinemann en Allemagne », rapporte Thomas Albertini, consultant Worldiploma. Les étudiants sont « orientés vers les établissements susceptibles de les accepter, confirme Thomas Albertini. Une fois le choix final effectué, nous nous occupons de la logistique du séjour : inscription, visa, logement... » Les universités étrangères se sont engagées à fournir un logement. Une aide bienvenue, sachant que l’étudiant paiera – hors bourses – entre 5 000 et 10 000 € par an, correspondant à ses frais d’inscription...
Article Studyrama.com

ETUDIER A L'ETRANGER


Vous souhaitez partir étudier à l’étranger hors programme d’échange ? Contactez WorlDiploma !


WorlDiploma est un cabinet de conseil qui accompagne les étudiants souhaitant partir étudier à l’étranger sans faire partie d’un cursus intégré ou du programme Erasmus. Il vient d’être crée par une équipe de consultants en recrutement, pour éviter aux étudiants de se noyer dans la paperasse.
En effet, le cabinet WorlDiploma s’engage à prendre en charge tous les aspects de la mobilité : confection du dossier de candidature, demande de visa, logement…
Pour 55 euros un étudiant peut accéder à tous les services de WorlDiploma, et s’assurer une aide personnalisée pour l’organisation de son séjour à l’étranger.



WorlDiploma travaille avec près de 150 universités et écoles, notamment en Chine, en Australie, aux États-Unis, au Royaume-Uni ou au Canada. Le cabinet guide l’étudiant vers un établissement correspondant à son profil, se réservant le droit de ne pas présenter son dossier auprès de certaines universités si son niveau est trop faible.

Parmi les établissements partenaires figurent Berkeley University et Boston University pour les États-Unis, Edith Cowan University et Queensland University of Technology pour l’Australie, University of International Relation et Shanghai International Studies University pour la Chine, Raffles Academy à Singapour, Kudan Institute au Japon ou encore Southampton University au Royaume-Uni.
Article Directetudiant.com

FORMATION A L'ÉTRANGER


Qu’il s’agisse d’un Diplôme, d’un Stage ou d’un simple Séjour Linguistique, une expérience à l’Etranger est devenue un atout considérable sur le marché du travail.
C’est ce constat qui a amené de jeunes Consultants en Recrutement à créer WorlDiploma.
Thomas Albertini, l’un d’eux, répond à nos questions et nous explique comment WorlDiploma accompagne les Etudiants dans leur projet à l’Etranger
.

DirectEtudiant : Pour quelles raisons les étudiants Français partent de plus en plus nombreux suivre une formation à l’étranger ?

Thomas Albertini : « Les raisons sont multiples, elles touchent tant le domaine personnel que professionnel.
Sur le plan personnel, partir étudier à l’Etranger est une aventure fantastique. C’est une occasion unique de découvrir une nouvelle culture, de rencontrer des étudiants de toutes nationalités et de partager avec eux cette formidable expérience.
S’agissant du domaine professionnel, le premier apport auquel on pense est la maîtrise d’une langue étrangère et notamment l’anglais. Mais ce n’est pas le seul, un séjour à l’étranger permet de développer de nombreuses qualités professionnelles comme l’autonomie, l’organisation et la capacité d’adaptation.
Enfin, les différentes études montrent qu’une expérience à l’Etranger permet en moyenne d’accéder à un premier emploi deux fois plus rapidement et avec un salaire de 15% supérieur lors de la première embauche. »

DirectEtudiant :
Comment aidez-vous les Etudiants qui souhaitent partir à l’Etranger ?

Thomas Albertini :
« Un Consultant WorlDiploma va recevoir l’Etudiant en entretien et va suivre son projet de A à Z. Nos services s’articulent autour de trois grandes actions :
    Le Conseil : nous informons l’étudiant sur les Diplômes, Stages ou Jobs possibles au regard de son niveau d’études, son niveau d’anglais, son budget ou encore son projet professionnel. Nous conseillons également les Etudiants sur le choix de la destination et sur les possibilités de financement ou de bourse.
    La Préparation : WorlDiploma prend en charge les formalités d’inscription, organise le logement sur place (famille d’accueil, campus, co-location…) et planifie le voyage.
    Le Suivi : Tout au long de son séjour, l’Etudiant est en contact avec le Consultant qui suit son dossier et à son retour il a accès à notre réseau de Professionnels du Recrutement pour valoriser cette expérience et trouver son premier emploi. »


DirectEtudiant :
Vous êtes partenaires de plus de 150 Universités et Ecoles à travers le Monde, comment les avez-vous sélectionnées ?

Thomas Albertini : « La sélection s’est faite sur place. 
Trop souvent des organismes envoient leurs Etudiants dans des Ecoles qu’ils n’ont jamais visitées avec pour seule garantie une brochure publicitaire.
A l’inverse, nous avons visité tous les Etablissements que nous conseillons il y a moins d’un an. Nous avons rencontré les Responsables des Etudiants internationaux et filmé les installations.
Ces films sont d’ailleurs montrés aux Etudiants lors des consultations afin de leur fournir une vision objective et réaliste des Ecoles et Universités. »

DirectEtudiant :
Qui peut partir avec WorlDiploma ?

Thomas Albertini : « Nous proposons des formations pour tous les profils, quels que soient l’âge, le niveau d’études ou la maîtrise de l’anglais.
Quelques exemples :
    Un Collégien ou Lycéen qui veut partir quelques semaines en séjour linguistique pour améliorer son anglais pendant ses vacances.
    Un Lycéen qui souhaite partir avant ou après son Bac pour obtenir un diplôme à l’Etranger en une ou plusieurs années.
    Un Etudiant qui veut poursuivre ou compléter sa formation Bac+2, Bac+3, Bac+4 ou Bac+5 par une formation à l’Etranger.
    Un adulte ayant une expérience professionnelle et souhaite faire un MBA à l’Etranger.
Nous proposons également des stages et des jobs étudiants pour ceux qui veulent expérimenter la vie professionnelle ou financer une partie de leurs études dans ces pays. »

DirectEtudiant : Quelles sont les destinations possibles ?

Thomas Albertini : « WorlDiploma propose des destinations dans le monde entier. 
Nous retrouvons ici les grands pays anglo-saxons comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada ou encore l’Australie, mais aussi des pays d’Asie comme la Chine, le Japon ou Singapour.»

DirectEtudiant : Les Etudes à l’Etranger sont-elles réservées aux Etudiants disposant de moyens financiers importants ?

Thomas Albertini : « À l’évidence partir étudier à l’Etranger nécessite un budget de départ pour faire face aux dépenses de formation et au coût de la vie sur place.
Néanmoins, les études à l’Etranger ne sont pas réservées à une élite financière. Il existe un grand nombre de solutions pour financer son séjour.
Nos Consultants proposeront par exemple à l’Etudiant de lui trouver un job sur place ou encore d’étudier ensemble des formules de prêt étudiant (ici nos accords avec des établissements bancaires nous permettent de proposer des taux avantageux).»

DirectEtudiant :
Est-ce plus cher de faire appel aux services de WorlDiploma ?

Thomas Albertini : « Non, au contraire, nos services permettent aux étudiants de faire des économies de temps et d’argent. 
Notre connaissance du secteur éducatif de chaque pays nous permet de leur proposer les meilleures formations au meilleur coût. 
L’intervention d’un Consultant WorlDiploma n’engendrera aucun frais de scolarité supplémentaire, à l’inverse nos accords avec certains Établissements nous permettent de proposer aux étudiants des tarifs préférentiels.
Seule la consultation dans nos locaux est payante (frais de dossier inclus), tous nos services sont ensuite entièrement gratuits.»